Campagne d’information sur la prévention des intoxications au monoxyde de carbone

Lorsque les températures baissent, les risques d’intoxication au monoxyde de carbone (CO) augmentent. Chaque année, ce gaz toxique est responsable d’une centaine de décès en France.

Invisible, inodore et non irritant, le monoxyde de carbone est indétectable. Des gestes simples contribuent pourtant à réduire les risques.

Plusieurs recommandations méritent d’être rappelées :

  • Tous les ans, avant l’hiver, faites vérifier vos appareils de chauffage par un professionnel : chaudière, conduit, chauffe-eau, poêle, cheminée, etc.
  • Ne pas utiliser les appareils de cuisson, cuisinière, brasero, barbecue… pour vous chauffer,
  • Ne pas utiliser les appareils prévus pour dehors (barbecue, brasero) dans le logement,
  • Installer les groupes électrogènes en dehors du logement : pas dans le logement, ni dans la véranda, ni dans le garage, ni dans la cave,
  • Si vous utilisez un poêle à bois, n’utilisez que du bois (sans vernis et sans peinture),
  • Ne laissez pas votre moteur de voiture allumé dans le garage,
  • Utilisez un chauffage d’appoint au maximum 2 heures de suite dans une pièce avec aération,
  • Ne bouchez pas les ouvertures qui permettent à l’air de circuler (sous les portes, dans la cuisine, la salle de bain, etc.),
  • Aérez chaque jour votre logement pendant au moins 10 minutes, même en hiver.

Les symptômes – maux de tête, fatigue, nausées – apparaissent plus ou moins rapidement et peuvent toucher plusieurs personnes au sein du foyer.

Une intoxication importante peut conduire au coma et à la mort, parfois en quelques minutes. Il faut donc agir très vite : en cas de suspicion d’intoxication, aérez immédiatement, arrêtez si possible les appareils à combustion, évacuez les locaux et appelez les secours en composant le 15, le 18 ou le 112 (et le 114 pour les personnes malentendantes).

Pour plus d’informations ou pour consulter et télécharger la brochure de sensibilisation cliquez ci-dessous.